Les 3 types de « gluten free »

Il existe 3 sortes de « gluten free ».

1°) les allergiques : les malades coeliaques

2°) les intolérants : les hypersensibles au gluten non coeliaques

3°) les enfants de parents paniqués

1°) Les malades coeliaques :

Quels symptômes ? diarrhées ( parfois graisseuses), carences possibles en vitamines A,D,K,E, calcium, B12, fer ( donc fatigue, perte de poids, perte de cheveux, ongles cassants…)

C’est quoi ? Il s’agit d’une pathologie (maladie) intestinale auto-immune : ton système immunitaire attaque les protéines du gluten (gliadine) et au passage il détruit tes intestins, résultat tes intestins n’arrivent plus à bien absorber les nutriments (qui ne passent pas dans ton sang) d’où le risque de carence et de dénutrition.

Comment je peux en être sûr ? Tu consultes ton médecin qui va te faire faire une prise de sang afin de voir si t’as fabriqué des anticorps contre les protéines du gluten ( pour leurs petits noms : les IgA anti-glidaine, anti-endomysuym et anti-transglutaminase). Il te ferra faire une biopsie lors d’une endoscopie digestive ( tu seras endormi (sauf si tu ne le souhaites pas) et on fera glisser une petite caméra ( ton gastroentérologue) dans ta bouche et/ou ton anus afin de regarder l’état de ta muqueuse « tu vois une atrophie villositaire ou pas Mich-mich »? Et puis, puisque 9 fois sur 10 les coeliaques sont porteurs du gène HLADQ2 ou DQ8, peut-être qu’on le vérifiera aussi.

Je gère comment maintenant ? Tu apprends la liste des ingrédients que tu dois à tout prix éviter, et puis surtout tu apprends à lire les étiquettes. Mais aussi : tu apprends à éviter les croisements : tu laves ton plan de travail et tes ustensiles dès qu’une miette de pain ou de pâte y est restée. Et au resto tu précises que tu n’es pas intolérant ( on est rarement pris au sérieux) mais coeliaque! Et comme les commentaires désobligeants sur Trip advisor et autre système de notation les touchera droit au coeur, ils feront, crois-moi, super attention à toi !

Et en soirée ? Grâce à la tendance du sans gluten, tu ne seras probablement pas le seul de la soirée à avoir emmené une banane, des amandes et autre petit encas sans oublier ta bière sans gluten. Et sinon? Ne me dis pas que tu carburais au demi! Et bien disons que ce sera l’occasion de découvrir des petites pépites au jus de raisin fermenté ou au jus de pomme ou toutes pépites à 45°C! Il existe aussi de super bières sans gluten : Altiplano au quinoa ( que l’on trouve parfois dans des Naturalia), au sarrasin, à la châtaigne. Ca se démocratise grâce à ? La tendance du sans gluten!

Et pour mes carences ? En n’ingurgitant plus de gluten ( à vie jusqu’à ce qu’on trouve un remède, on croise les doigts), tout rentrera dans l’ordre, c’est promis! Quand ? On parle de 12 à 24 mois.

Avant de passer à autre chose : la sécurité sociale prend une partie de ton nouveau régime en charge : ce serait dommage de t’en priver. Ton médecin pourra avec l’appui de ta biopsie te faire des ordonnances food sans gluten pour 6 mois!

Je vais guérir ? Non. Mais tu vas apprendre à vivre avec comme un(e) chef(fe)!

En parlant de ça, l’association l’AFDIAG pourra vraiment t’y aider.

2°) Les hypersensibles au gluten non coeliaques :

Les symptômes : brûlures d’estomac, nausées, diarrhées, ballonnements, maux de tête, fatigue.

C’est grave ? Non. Il n’y pas d’atrophie villositaire, en bref ton système digestif est intact, opérationnel, même si tu souffres de diarrhées, t’encours pas la dénutrition!

Ça se soigne ? Non, pas pour l’instant, mais plus tu mangeras varié plus ton microbiote te protègera. C’est pas prouvé… Pour l’instant ! De toutes façons tu n’as rien à perdre à colorer tes assiettes, on est d’accord!

Comment je suis sûre d’être touché ? Toi même tu sais! En réalité, on ne peut pas en être certain médicalement car il n’existe pas de marqueur biologique. MAIS tu n’hésites pas à aller voir son médecin qui va probablement t’aiguiller vers un gastroentérologue afin de s’assurer que tu ne souffres pas d’une pathologie digestive. Ce serait dangereux de passer à côté.

Je gère comment ? Tu apprends la liste des ingrédients à base de gluten et tu apprends à lire les étiquettes afin d’éviter d’en ingérer une quantité qui t’indisposerait. En effet, les intolérants ont souvent leur propre seuil de tolérance. Ecoute-toi pour le connaître et peut-être, tu pourras savourer un petit morceau de bon pain au levain ( ou pas) par jour. Et ce sera déjà pas mal non?:)

Pour les soirées, comme je l’ai dit à tes copains coeliaques plus haut, tu peux boire de tout sauf de la bière! Et comme la tendance du sans gluten est passée par là, tu vas pouvoir goûter des bières au sarrasin, à la châtaigne et même au quinoa ( Altiplano dans certaines Naturalia.) C’est gérable non?

3°) Tu es parent, tu soupçonnes une intolérance ou une maladie coeliaque chez ton enfant, tu l’as compris, pas d’éviction sans avis médical! Donc tu files chez le médecin/pédiatre au moindre doute.

Et sauf si ton médecin t’a clairement dit d’éviter de donner du gluten à ton marmot, surtout tu lui en proposes. (C’est la variété qui fait la force pas les évictions non justifiées!)

J’ai pas dit de le gaver de coquillettes/bouillon cube/gruyère râpé/ketchup à tous les repas, qu’on se le dise! Et je t’ai pas dit de lui interdire le sarrasin, le quinoa, le tapioca ( il découvrira les crèmes persanes à la cantine de toutes manières!). Parce que plus tu lui fais de découvrir de saveurs et de textures différentes plus il y ouvrira son palais et sa curiosité, plus ce sera gagné! (Moins de risque que sa probable étape de néophobie alimentaire dure de ses 2 à 12 ans quoi!)

Donc tu ne diabolises pas le gluten mais tu peux varier en lui faisant découvrir la pâte à pizza, la pâte à crèpe, le pain au levain ( « Hou elle nous agace avec son levain! » Ouais bin figure-toi que c’est une mode géniale! Le pain au levain se digère plus facilement, il fait moins monter la glycémie, il se garde plus longtemps, tu t’en coupes une tranche, tu tartines le tout de beurre salé ( m’embête pas! y’a pas de lactose dans le beurre!) et tu savoures!).

Quant aux pâtes, tu peux tenter les complètes : idem : glycémie abaissée, plus de fibres, rassasiement plus long ( adieu petit coup de pompe de 15h qui te faisait te ruer sur les kinder bueno du distributeur!)

Bon, et pour revenir à ton mistigri qui a mal au bidou : les nouvelles recommandations sont claires : on introduit les allergisants dont le gluten dès 4 à 6 mois. Pourquoi 4 à 6 mois? Il s’agit d’une fenêtre de tir durant laquelle, selon nos connaissances actuelles, on prend le moins de risque de faire se développer une intolérance à notre enfant à l’avenir.

Allez, courage !

2 commentaires

  1. Bonjour Pauline,
    On m’a conseillé ton blog car je souffre d’une spondylarthrite ankylosante et l’on m’a dit que tu avais de bons conseils diététiques à ce sujet !
    Merci beaucoup 😊
    Fabien

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s