Un repas spécial marmot ? Faut pas pousser !

Une rubrique de recettes pour enfant ?

Des idées, pourquoi pas ! Mais une rubrique qui t’inciterait à cuisiner pour les grands puis pour les marmots faut pas pousser, on va pas se mentir t’as pas envie de passer 3heures par jour aux fourneaux pour avoir l’impression d’être un parent attentif aux besoins de ton bambin !

D’ailleurs l’idée principale, à mon sens, de la DME (diversification menée par l’enfant), est bel et bien de donner envie à l’enfant de manger comme les grands : de piocher parmi ce qu’on lui propose, à lui et à tous ceux présents à table. Bien-sûr il convient ensuite d’adapter ce qu’il choisit à ses capacités (pouvoir attraper, mettre à sa bouche, mâcher, déglutir).

Mais je crois que la réflexion se situe là : si je fais un couscous ce soir, je vais naturellement couper les saucisses en tout petits morceaux, la carotte à l’inverse entière mais bien cuite (qui s’écraserait dans notre main), et je lui écraserai les pois chiches à la fourchette par exemple. Je peux aussi opter pour le mixage des carottes, pois chiches saucisses pour un petit pot maison, sans aucun problème en ajoutant un peu d’huile d’olive (on rappelle que le gras, « le bon gras » est primordial pour tous mais au moins autant pour le développement du cerveau des enfants !

Mais rien ne dit qu’il me faudrait lui préparer un plat à part !

L’idée à mon sens est plutôt de faire découvrir aux enfants ce que nous mangeons, c’est ça la culture d’un repas partagé, ou le partage de la culture, de notre culture culinaire. L’enfant imite, aime être autonome, il sera ravi de nous imiter manger avec nos baguettes pour un repas asiatique ou manger nos tacos avec ses doigts ! Il se débrouillera comme un chef avec sa quiche, peut-être la mangera-t-il en grattant ce qu’il trouve au-dessus de la pâte, ou au contraire il voudra manger le tout ensemble, comme nous. Mais lorsque nous savourons cette quiche salade, comment imaginer que le petit poulet brocoli vapeur mixé lui donne envie.

La découverte culinaire est un apprentissage, c’est la base d’habitudes qui passe avant tout par l’envie, le plaisir et non la contrainte de plusieurs repas parfaits pour chaque tranche d’âge : c’est du partage.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s