Apéro? Pas de panique!

Vous l’avez compris, l’apéro c’est super frenchy.

Apéro. C’est marrant, c’est un mot qui réjouit les cœurs, plonge autant les destinataires que l’émetteur dans une ambiance festive, faite de partages, de rires, d’anecdotes autour d’un bon verre et d’agréables mets.
Un mot gai, il l’est assurément mais il n’en est pas plus explicite.
Il peut être pris à midi, à 18h comme à 22h.
On sait alors que l’on rigolera mais on ne sait pas quand.

Mais une intolérance annoncée et c’est la panique. Peur de la perte de son identité so frenchy, peur d’être contraint à une fin programmée de tout ce qui ressemble à un apéro. Que faire alors ? S’a-dap-ter sans contrainte !

Lorsqu’on change sa manière de manger avec plus ou moins de gaité de cœur, on a pour premier réflexe la fuite des apéros.

Et pourtant!
S’il y a bien un rassemblement lors duquel on est sûrs de pouvoir manger à sa faim c’est bien lors d’un apéro.
On récapitule, lors d’apéros basiques on trouve:

-des chips

-des cacahuètes

-des amandes

-des crudités ( carottes, concombres) √

-des fruits ( melon, fraises) √

-de la charcuterie: jambon blanc ou sec ( mais rare de trouver un saucisson sans lactose) √

-des rillettes (ex : Rillettes du mans qui ne contiennent rien de déconseillé : je ris encore en me remémorant la tête à la fois impressionnée et choquée de ma mère qui m’a vue un soir me tartiner un pain des fleurs au sarrasin de rillettes du mans : « Mais qu’est-ce que tu fabriques ? Pourquoi tu manges ça ? » Ma mère, fan de bon gras normand à la santé de fer, qui s’enjoue de chacun de mes progrès quotidiens, s’est faite prendre à vérifier que je ne mange pas n’importe quoi. C’était très touchant, très marrant et hyper instructif : Oui, les rillettes, c’est bon !

Et puis si on a un doute, on amène une banane et une bouteille de vin rouge naturel, on se sert rapidement ( malgré les  » j’ai goûté un vin bio qui pétillait c’était vraiment pas un Margaux » vous verrez, ils ont souvent du succès) et on se détend!

Et pour les plus fourneaux addicts, en deux heures, on lance son pain aux céréales, son gâteau au chocolat, ses rillettes de poissons , ses croquantis aux amandes, ses chocolats au sésame et on attend de voir si on a réussi à duper les fanas de nutella, c’est parti !

Allez, on tchin ?

gym frenchy.png