Enceinte, intolérante, je fais comment cet été ?

Enceinte et intolérante, on pourrait se dire que ça ne change pas grand-chose au quotidien. Et pourtant !

1°) On redouble de vigilance en matière d’hygiène culinaire :

  • Lavage de tous les fruits et légumes, à mon sens, même si on les pèlera ou cuira par la suite. On n’en a que pour quelques mois, on évite les risques inutiles. Lavage = trempage dans de l’eau fraîche, du vinaigre blanc et du bicarbonate une dizaine de minutes puis rinçage à l’eau fraîche.
  • Framboises, salade, endives et aromates : trop difficile à laver correctement donc les savourer cuits sera plus prudent.
  • Le piochage dans un saladier commun de chips, cacahuètes et compagnie, on oublie ! Redoubler de vigilance en se lavant soi-même (beaucoup) les mains prend du temps, mais vérifier que les autres en font autant deviendrait infernal !
  • Idem pour les torchons : ayez le vôtre et veillez à ce qu’il sèche rapidement (pas en boule donc) et à le changer tous les 2/3 jours ;
  • Faire cuire la viande à point, les œufs également, terminés les œufs à la coque et les omelettes baveuses. Désolée…
  • Lavage d’ustensiles, couteaux entre 2 découpes, plans de travail davantage encore ; Nettoyage de mains avant et après passage aux toilettes, avant et après être passé aux fourneaux sans oublier qu’on se les lave après avoir touché quoique ce soit de cru (œuf, poisson, viande…).
  • Germination de graines en tout genre ? Trop risqué, on oublie.
  • Conservation des produits frais : 48h semble être la durée évitant tout risque d’intoxication. On cuisinera donc en petites quantités.
  • Sorbets : on peut bien sûr en savourer mais attention à ce qu’ils ne restent pas trop longtemps sur la grande tablée d’été ! Chacun se sert et on les remet au congélateur. Si vous avez une impression de début de fonte, vous éviterez d’en consommer après qu’elle ait été recongelée. Grossesse=> curseur de prise de risque au minimum !

2°) Pour ce qui est des nutriments : on ne change rien si ce n’est que l’objectif reste de lier plaisir et bonne nutrition pour le bébé à naître (et pour nous accessoirement ! 🙂

On tente de s’offrir tous les jours suffisamment de fruits et légumes (les plus frais possibles exemple : 2 portions de fruits (ex : 1 banane, 2 kiwis), 3 légumes (1/2 aubergine, 1 tomate, 1 petite courgette), au moins une portion de viande, poisson, œuf ou veillez à obtenir ailleurs votre dose de protéines : sarrasin, quinoa.

Quant au lactose, 7 amandes par jour vous en apporteront suffisamment.

Quant aux sucreries, on essaie de les cuisiner soi-même afin de maîtriser ce qu’on y met : fondant au chocolat maison, pancakes et pâte à tartiner fondante et croustillante

3°) Pour revenir à la case apéro qui rend l’été encore plus beau :

On boit de l’antesite, des citrons pressés, des cocktails sans alcool (citron, pamplemousse, eau pétillante), des smoothies aux fruits qui nous apporteront la dose journalière : exemple : 1 banane, 2 kiwis, ½ avocat, 1 verre d’eau on est déjà pas mal pour la journée !

Et pour grignoter : les craquottes de sarrasin/riz/quinoa/châtaigne etc dépannent mais on peut aussi partir sur un pain maison ou des galettes de sarrasin que l’on tartine de guacamole maison, de rillettes végétales, de sauce tomates

On peut tout à fait se préparer un petit bol d’oléagineux ou de chips à condition que personne ne mette ses doigts dedans ! Idem pour les bâtonnets de crudités, vu le temps passé à les laver puis à les peler puis à vérifier que la planche à découper et le couteau sont bien propres, on les gardera pour nous dans un bol à part. Oh ça va, on porte la vie en nous c’est déjà beaucoup figurez-vous !

On peut aussi tenter des œufs mimosas mais sans ciboulette à moins qu’elle soit passée quelques minutes dans une casserole d’eau bouillante, mais cela lui enlèvera son petit goût et donc on se satisfera de moutarde et huile d’olive, sel, poivre ou citron, huile d’olive, sel, poivre pour plus de légèreté.

Quant aux assiettes de charcuterie, désolée, mais on oublie ! D’une part on ne sait pas si la personne qui a déposé les tranches sur le plateau avait les mains bien propres et il est déconseillé de savourer jambon de Bayonne, saucisson et compagnie durant la grossesse pour cause de risque de Listeria. C’est là que le jambon blanc de porc ou de poulet intervient et que les rillettes de maquereaux ou végétales font leur arrivée !

Quant aux plateaux de fruits de mer qui font leur petit effet avec une mayo maison et un verre de vin blanc, c’est même pas la peine d’y penser ! Les huitres : niet, la mayo maison = œuf cru donc non, et le vin blanc même s’il semblerait qu’on ne soit pas certains des conséquences que peuvent donner une petite gorginette d’alcool durant la grossesse, dans le doute on évite.

On se préparera alors un petit cocktail maison, et des tas de petits plats à manger, nous aussi, avec les doigts :

-bâtonnets de crudités bien lavées et pelées

pain maison trempé dans de l’huile d’olive et de la fleur de sel, en toute simplicité

tartinades en tout genre (de poisson (maquereaux, sardines en boîte), végétales)

chips (les Lay’s à l’huile d’olive semblent être les moins grasses… A vous de goûter), cacahuètes, amandes etc.

Fruits coupés en dés : ananas, melon

-et on peut pousser le bouchon en se préparant un coulis de chocolat goût noisettes (quelques carrés de chocolat noir, style Nestlé dessert, à faire fondre avec une petite cuillère de purée de noisettes) dans lequel on fera tremper d’épaisses rondelles de banane.

On parle d’un repas de fête, non ?

4°) En pique-nique, idem : on peut se préparer de petits sandwichs au pain provençal par exemple, avec jambon, tomates séchées, courgettes grillées. Un petit paquet de chips et une banane. A condition que les sandwichs restent bien au frais jusqu’à dégustation. Dans le doute, on opte pour des galettes de sarrasin (sans œuf, véganes donc) tartinées de purée de cacahuètes et agrémentées d’aubergines grillées (en fines lamelles, un filet d’huile d’olive, on les fait sécher au four à 180°C maximum, on les retourne à mi-cuisson). Ce sera beaucoup plus simple mais les risques seront nettement diminués !

5°) En pique-nique/ goûter : si le doute subsiste quant à la fraîcheur de nos préparations, on opte pour une salade de fruits lavés que l’on citronnera bien (on pourra aussi additionner le tout de gingembre râpé) et on savourera des petits sablés véganes maison natures ou tartinés de confiture.

6°) Et au resto : le risque zéro n’existe pas, mais on évite d’en prendre en optant pour une viande, ou un poisson, bien cuits à cœur (on insiste auprès du serveur tant qu’à passer pour la casse-pied de son service), on demande des légumes grillés, des frites, du riz tant qu’il n’y a pas de beurre dedans (sauf si bien sûr, vous avez la chance de tolérer une petite quantité de lactose (le beurre en contient infiniment moins que les yaourts ou la crème fraîche).

La salade de fruits en dessert, en revanche on oublie. On ne sait pas comment les fruits ont été lavés.

7°) Chez des amis fans de sushis, on pleure d’envie et de frustration. Non ! On prendra du riz ! Et on amènera une banane et des petites amandes avec soi, sans oublier sa lotion hydro-alcoolique qui dépannera, où que l’on soit !

8°) Pour celles qui profitent de leur congé maternité pour réintégrer un peu de fromage, en principe il est recommandé d’en savourer au lait pasteurisé sous vide et non pas découpé par le fromager. Mais je conseillerais en plus de ces précautions-là, de faire cuire vos fromages en faisant gratiner vos légumes par exemple, mais aussi en préparant des endives au jambon au four… Ainsi la cuisson annihilera tout risque de Listeria et autres réjouissances.

En vert => les recettes que l’on trouve sur ce blog. 

Bonus sport :

On pourrait souhaiter, comme de nombreuses instagrammeuses ne prendre que du ventre, et avoir un fessier toujours aussi dessiné.

Muscler un corps en plein changement n’est vraiment pas recommandé. En revanche, un peu de marche, de natation douce, de marche dans l’eau et de vélo tant que l’on peut, c’est la clé ! Non pas forcément d’une prise de kilos moindre mais d’un vrai bien-être et c’est déjà pas mal, non ?!

Il me reste à vous souhaiter un bel été aussi doux que riche en apéros !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s